Sarkoleaks : après le Canard Enchaîné, Atlantico publie des extraits sonores des enregistrements volés de Nicolas Sarkozy par Patrick Buisson à l’Elysée

#SARKOLEAKS

Patrick Buisson a bien enregistré Nicolas Sarkozy à son insu. Après les premiers extraits publiés par le Canard Enchaînéle site Atlantico publie trois extraits sonores de ces enregistrements, datés du 26 février 2011. Pas toujours en présence de Nicolas Sarkozy. Il y est question, entre autres, de remaniement, de finances et du couple présidentiel, d’affaires et de Claude Guéant..

#REMANIEMENT

L’un des extraits publiés par Atlantico montre Nicolas Sarkozy discuter remaniement avec ses conseillers. Au moment où Michèle Alliot-Marie est empêtrée dans des affaires. La question du remplacement de François Fillon à Matignon se pose. Mais Nicolas Sarkozy n’est visiblement pas partant pour le remplacer par Jean-Louis Borloo.

Remplacer Fillon par Borloo, c’est grotesque. Y’a qu’une seule personne qui pourrait remplacer Fillon aujourd’hui, c’est Juppé.

#PATRIMOINE

Dans le deuxième extrait publié par Altantico, il y est question de finances et du couple présidentiel. La scène se déroule à La Lanterne. Carla Bruni-Sarkozy y déclare « entretenir » Nicolas Sarkozy :

NICOLAS SARKOZY : Et nous nous avons une maison en location alors qu’on a trois appartements de fonction.CARLA BRUNI SARKOZY : Ah oui mais ça c’est parce que je t’entretiens.(RIRES)

« Et je pensais que j’épousais un mec avec un salaire et … Brouhaha… J’avais des contrats mirifiques et plus rien…A la la la la la…heureusement que après…. », poursuit la chanteuse avant que le chef de l’Etat ne réplique :

Voilà que je deviens riche en me mariant.

#AFFAIRES

Dans le troisième extrait publié par le site, la discussion est entre Patrick Buisson, alors conseiller de Nicolas Sarkozy, et le publicitaire Jean-Michel Goudard. Il y est question du remplacement de Claude Guéant comme secrétaire général de l’Elysée et des « affaires » dans lesquels celui qui va devenir ministre de l’Intérieur, se « mouille ».

« Parce que tu vois l’avantage de Guéant, la depuis 3 mois, c’est qu’il connaissait un petit peu les dossiers, notamment pour les affaires auprès du parquet. Il se mouillait un petit peu. Il va falloir expliquer tout ça à Musca, et vite hein parce que… », explique Patrick Buisson.

#GISCARDIEN

Atlantico publie également un enregistrement daté du 22 février, toujours entre Patrick Buisson et Jean-Michel Goudard. Un entretien lors duquel les deux hommes se gargarisent d’influencer Nicolas Sarkozy, qu’ils trouvent « giscardien ».

JEAN-MICHEL GOUDARD : Il est gentil euh Nicolas… Quand il a discours bouclé, il veut encore rajouter un truc qui rassemble, le rassemblement etc… entre toi et moi… ça n’a rien à foutre là..PATRICK BUISSON : Mais rien à foutre, et l’intégration non plus. Au moment où il en arrive 500 000 de plus et on n’a pas intégré les six millions qu’on a. JEAN-MICHEL GOUDARD : c’est un vrai euh… Giscardien.PATRICK BUISSON : Oui !

Sébastien Tronche | Europe 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *