Mort à 73 ans de René Angélil : Céline Dion perd son mentor

L’époux de la chanteuse canadienne est décédé jeudi des suites d’un cancer de la gorge.

René Angélil, époux et imprésario de la chanteuse Céline Dion, est décédé hier à Las Vegas, aux Etats-Unis, à l’âge de 73 ans, a annoncé l’artiste. « C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons que René Angélil est décédé à son domicile des suites d’un cancer« , selon le message que Céline Dion a fait publier sur son site officiel. « La famille souhaite vivre le deuil en toute intimité », poursuit-elle.

Né en janvier 1942 à Montréal dans une famille libano-syrienne, René Angélil avait commencé comme chanteur dans un groupe yéyé, les Baronets. Il s’est rapidement tourné vers le métier d’agent. En 1981, il reçoit une cassette démo d’une certaine Céline Dion, qui n’a que 12 ans. La chanson « Ce n’était qu’un rêve », écrite par la mère et le frère de Céline, suffit à le convaincre : il a trouvé la voix, sa voie. Menée par Angélil, la carrière de Céline Dion connaît une ascension fulgurante, d’abord au Québec, puis dans le reste du Canada et en France.
Il avait en 1988 amené avec succès Céline Dion au concours de l’Eurovision pour la Suisse puis il avait poussé ensuite la star naissante à prendre activement des cours d’anglais afin de viser une carrière américaine. Sacrée en 1996 « meilleure artiste francophone », Céline Dion, sous la houlette avisée de René Angélil, a monnayé avantageusement ses talents par des contrats à répétition à Las Vegas.

Un soutien inconditionnel


René Angélil, de 26 ans son aîné, a épousé en décembre 1994 sa muse. Ensemble, ils ont eu trois enfants, René-Charles, 14 ans, et les deux jumeaux de 5 ans, Nelson et Eddy.

L’homme avait déjà lutté contre deux cancers de la gorge avant de succomber hier à cette dernière attaque de la maladie. Jusqu’au bout, il a demandé à sa femme de continuer à chanter. C’est lui qui l’a poussée à reprendre la scène après qu’elle a annulé ses concerts en 2014 pour prendre soin de lui. « Il m’a convaincue, comme au premier jour. Son argument était : T’es ma chanteuse préférée, je te veux forte, je te veux heureuse, je te veux bien. Go back. I’m OK (NDLR  : Retournes-y. Je vais bien) », avait-elle confié à l’automne dernier au magazine de TF 1 « 50 minutes inside ».

Un album en français doit d’ailleurs sortir au printemps. On y retrouvera notamment un titre écrit et composé par Jean-Jacques Goldman qui devrait être son nouveau single. Francis Cabrel a également écrit une nouvelle chanson à la star. Et trois autres seront signées par la jeune chanteuse de R’n’B, Zaho, qui vit au Canada. La star planétaire se produira à l’AccorHotels Arena (l’ex-Palais omnisport de Bercy), à Paris, les 24 et 25 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *